Quels sont les avantages et les inconvénients d’un différé de crédit ?

crédit

Publié le : 13 janvier 20248 mins de lecture

Le monde des crédits semble bien complexe à qui ne maitrise pas tous les termes techniques correspondants. Mais derrière le jargon bancaire se cachent souvent des réalités qu’il est plutôt facile d’appréhender, lorsque l’on prend le temps de s’y intéresser. Pour aujourd’hui, consacrons-nous à la question « qu’est ce qu’un différé de crédit ? ». La mise en balance des avantages et des inconvénients de cette option peut vous aider à comprendre son principe de fonctionnement, et les situations pour lesquelles il est particulièrement indiqué.

Qu’est-ce qu’un différé de crédit, exactement ?

Lorsque vous contractez une dette auprès d’un organisme prêteur, sous le nom de crédit, vous devez rembourser le capital et les intérêts de façon mensuelle. Le montant des échéances est souvent défini dans le contrat initial. Il peut évoluer ou rester fixe sur la durée. Le différé de crédit est une option facultative et parfois payante, qui s’applique à votre demande. Elle permet de reporter le paiement d’une ou de plusieurs échéances,

  • soit de façon partielle : seuls les intérêts sont payés
  • soit de façon complète : le capital et les intérêts sont intégralement reportés.

Cependant, si les intérêts ne sont pas payés durant le différé, il faut bien comprendre qu’ils ne disparaissent pas subitement. Ils sont simplement reportés sur les échéances suivantes, ce qui contribue à faire potentiellement augmenter le coût global du prêt dans la mesure où le capital met plus de temps à être remboursé.

Bien que la page particuliers.sg.fr explicite parfaitement la différence entre le différé d’amortissement et le différé total, des explications supplémentaires sont toujours utiles. Discutez avec votre conseiller des conditions d’obtention de cette option, et de son intérêt par rapport à votre situation. En général, la possibilité de différer le remboursement des échéances intéresse les personnes qui réalisent des investissements avec un retour retardé. C’est le cas des professionnels qui se forment dans un autre domaine et montent leur propre entreprise, ou des personnes qui investissent dans un bien immobilier qui doit être mis en location ou occupé ultérieurement. Globalement, le différé de crédit est intéressant en cas de besoin de trésorerie sans l’assurance de pouvoir rembourser le capital dans les mois suivants l’obtention du prêt. Il faut toutefois garder à l’esprit que toutes les sommes empruntées sont dues. Le projet doit rester suffisamment sûr pour permettre le paiement des échéances une fois la période de différé passée.

Les avantages du différé de crédit pour l’emprunteur

En parallèle de la question « qu’est-ce qu’un différé de crédit ? », vous pouvez vous intéresser aux avantages de cette option. Les banques la proposent soit en complément de l’emprunt, soit dans une formule globale. Dans les deux cas, appréhender les atouts du différé de crédit vous aidera à mieux l’utiliser.

Le premier point que l’on peut mentionner est la possibilité d’alléger les charges de début de prêt. Un emprunteur n’a pas toujours la capacité immédiate de régler de grosses mensualités. C’est d’ailleurs parfois pour cette raison qu’il a recours au prêt. En différant les premiers paiements de capital, vous conservez une marge de manœuvre suffisante pour trouver l’équilibre entre vos dépenses et vos revenus. Qu’il s’agisse de faire tourner un nouveau commerce, de s’installer en libéral ou de peaufiner les travaux de votre futur logement, vous obtenez une plus grande liberté d’action. En plus, un déménagement ou une installation dans un local professionnel vont souvent de pair avec des dépenses variées. Repousser les échéances de début de prêt vous permet de consacrer votre argent à l’achat de meubles, de matériel ou de décoration.

Dans un contexte d’investissement, le différé de crédit s’avère stratégique si vous voulez optimiser votre trésorerie. Vous gardez la possibilité d’allouer vos liquidités à d’autres investissements tout en poursuivant votre projet initial. Si des dépenses opérationnelles importantes apparaissent, comme la réparation d’un sinistre ou l’amélioration des technologies disponibles, vous pouvez y faire face sans mettre en péril votre équilibre budgétaire. En définitive, toutes les ressources peuvent être allouées aux projets urgents ou importants en différant les premières mensualités du crédit. Il faut bien sûr toujours garder en tête la date de reprise des remboursements pour éviter les mauvaises surprises.

Connaitre les limites du différé de crédit

La connaissance avisée des inconvénients du différé de crédit doit aussi guider votre choix lors d’une demande de prêt. L’un de ses principaux désavantages reste son coût. Même si votre banque vous propose une offre avec un différé inclus, n’occasionnant pas de frais supplémentaires, l’utiliser vous vaudra de payer davantage d’intérêts. Ce cas est valable pour le différé total, où vous ne payez ni le capital ni les intérêts. Ces derniers sont alors rassemblés et récupérés, en général sous forme capitalisée. Cela signifie qu’ils sont ajoutés au capital restant à rembourser sur lequel vos intérêts sont calculés. En définitive, vous payez des intérêts sur vos intérêts, un point qui élève forcément le coût global du prêt. À vous de déterminer si le répit offert lors des premiers mois vaut la différence de tarif. Vous vous rendrez compte de cette variable en calculant avec précision le coût de votre prêt avec et sans différé, ce que peut aussi faire votre banquier pour vous.

Savoir répondre à la question « qu’est-ce qu’un différé de crédit ? » ne vous met pas à l’abri du surendettement. Choisir de payer vos mensualités avec du retard implique que vous soyez certain d’avoir ensuite les moyens de régler vos échéances. Si vous anticipez mal vos futurs revenus ou que votre situation se dégrade, vous resterez redevable de toute la somme empruntée. La période de différé peut mettre l’emprunteur dans un état de confort financier qui le pousse à réaliser des dépenses supplémentaires ou à contracter des dettes qui vont ensuite lui porter préjudice. De plus, les mensualités plus importantes à régler après la période de différé doivent absolument être anticipées, au risque de surprendre l’emprunteur et de le mener au surendettement, faute d’avoir pu rembourser ses autres dettes dans le temps imparti.

Comment faire appel à un conseiller en image ?

Plan du site